Astrologie Tropicale où Sidérale ?

 

Ce sujet est un débat sans fin…

Comme tout dans la vie, et dans le fond ceci est très humain, l’être cherche à atteindre le ” mieux “, le ” plus juste ” , le ” plus vrai ”  des choses, oubliant complètement que la vie n’est pas linéaire mais remplie de nuances, ce qui en va de même pour l’astrologie.

Pour les étudiants de ce domaine, vous aurez déjà entendu parler de qui a raison où tord entre l’astrologie tropicale où l’astrologie sidérale. Pour les non-connaisseurs en astrologie, vous aurez tout simplement vu circuler de temps à autre que votre signe n’est pas le bon, que votre vrai signe est celui qui vous précède (théorie sidérale).

Sans m’étaler sur des explications complexes et essayant de synthétiser au maximum le sujet, je vais faire un rappel vite fait de la différence entre l’astrologie tropicale et l’astrologie sidérale.

L’astrologie tropicale,  majoritairement pratiquée en occident, dite également occidentale, (celle que je pratique) base sa position des planètes sur une découpe ” symbolique ” de 12 signes du zodiaque, faisant commencer le premier signe de la roue (Bélier) à l’équinoxe du printemps, pour l’hémisphère nord et à l’automne pour l’hémisphère sud. L’astrologie tropicale est donc saisonnière et rythmée par cela.  Le zodiaque est donc fixe et ne sert que de repère à la symbolique astrologique. Le rapport de la terre a pour point de référence le Soleil. qui, symboliquement parlant, représente notre égo, celui que nous allons revêtir pour vivre cette incarnation.

L’astrologie Sidérale (pratiquée majoritairement en Asie mais arrivant de plus en plus en occident) se base sur la position astronomique des planètes dans les constellations portant les mêmes noms que les signes astrologiques que nous connaissons tous. C’est donc une astrologie non pas basé sur le rapport de la terre vis à vis du Soleil, mais au sens plus large, du rapport à la terre vis à vis des étoiles. Symboliquement parlant, l’astrologie sidérale pourrait parler de quelque chose de plus lointain et de subtil à soi. Quelque chose qui touche à notre part immatérielle, inconsciente et donc non perceptible à l’égo.

Le souci de ce débat qui dans le fond, ne devrait même pas en être un, c’est que les deux adeptes de ces astrologies se font souvent la guerre, avec une intolérance plus marquée venant de la part des sidéralistes occidentaux (contrairement à leurs homologues asiatiques beaucoup plus humbles) qui ne se gênent pas pour dénigrer l’astrologie tropicale, prétendant que la leur est la  “vraie”.  Un peu comme c’est le cas dans les religions. Cela est dommage car en réalité, il n’y a pas d’astrologie qui soit plus juste où moins juste, déjà parce que ces méthodes se basent sur des principes d’analyses complètement différents, c’est comme vouloir comparer une fourmi et un chien en disant que la fourmi est vraie et que le chien est faux ce qui est absurde, mais en plus, quand bien même les méthodes divergent, elles devraient, tout au plus, se rejoindre pour se compléter et non s’opposer.

Pour ma part, Je préfère utiliser l’astrologie tropicale qui non seulement, me semble plus adaptée à notre expérience terrestre et donc forcément égotique (soleil) mais aussi parce que j’ai pu constater (et ce avec de nombreux autres astrologues) qu’elle donne de meilleurs résultats sur l’analyse comportementale directe d’une personne. Ce qui est dommage chez les Sidéralistes, est leur intolérance vis à vis de ce qui diffère de leur vision, ce qui est tout de même un comble pour une branche comme l’astrologie qui demande justement une certaine élasticité d’esprit et de point de vue. En dénigrant ce qui ne rentre pas dans leur méthode, ils en oublient l’objectif fondamental qui est que chaque astrologie est là pour ” mettre sa pierre à l’édifice ” et que d’opposer de façon compétitive chaque méthode est justement une façon de ne pas respecter le symbolisme même de la branche que nous pratiquons.

Il n’est donc pas question que votre “vrai” signe serait le signe A où le signe B, il est juste question que vous aurez un signe différent si vous vous orientez vers l’astrologie sidérale.  Il n’y a pas de vrai où de faux dans l’histoire.

 

Alexandra,

Astrologie Guidance De Vie