Hitler, l’artiste non-accompli

Hitler est un cas horriblement fascinant à analyser d’un point de vue astrologique car non seulement il est l’un des personnages marquant de nos livres d’histoires, mais son thème est en plus l’exemple de la complexité du déterminisme en astrologie. J’ai toujours pensé et continue d’une certaine manière nuancée de penser, que l’astrologie montre une forme d’inévitable. Pourtant, le thème astral d’Adolf Hitler, lorsque l’on connaît un peu son histoire, pointe à mes yeux, de grandes contradictions sur sa destinée… Allons voir ça de plus près…

Adolf Hitler était de son vivant, Taureau ascendant Balance (deux signes vénusiens et donc plutôt agréables, sociables, la Balance est même connue pour son côté pacificateur). Il était le quatrième enfant d’une famille Autrichienne et fut considéré comme plutôt bon élève, ordonné, mais montrant déjà un caractère de leader avec les autres enfants. Nous voyons déjà bien certaines caractéristiques de son thème. Lune / Jupiter en Capricorne (le sérieux, la discipline) en maison 3 (les études, l’apprentissage) mais aussi Saturne en Lion près du Milieu du Ciel (ce qui montre déjà un potentiel directif) surtout avec un Soleil près du Descendant et donc opposé à son ascendant. Je ferai d’ailleurs remarquer que le Soleil d’Hitler est dans le commencement du signe du Taureau, ce qui signifie qu’il possédait encore l’influence du signe du Bélier (qui est plus guerrier et impulsif). Mercure, qui est une planète importante chez lui vu qu’elle se trouve sur le Descendant (lorsqu’une planète se trouve sur un angle, elle devient dominante chez la personne) se trouve en Bélier justement, ce qui montre la capacité à user de sa communication pour motiver où diriger autrui. Uranus fait aussi partie de ses planète dominantes vu qu’elle est conjointe à l’ascendant, faisant de lui un être contestataire et imprévisible (mais j’y reviendrai un peu plus loin).

Jusque là, tout semblait pourtant aller… Les problèmes commencèrent lorsque son père l’inscrivit dans une école afin de devenir fonctionnaire comme lui, alors qu’Hitler avait déjà d’autres ambitions. Son rêve était de devenir peintre! Ses résultats scolaires chutèrent de façon spectaculaire et le conflit père et fils commença… Nous voyons donc ses affinités artistiques par les deux signes Vénusiens qui le représentaient mais aussi et surtout par sa maison 3 (la facilité à exprimer des choses de soi) contenant la Lune (sa sensibilité, son inspiration/imagination) et Jupiter, (la planète de la chance, de l’expansion). Pour représenter le père en astrologie, il y a le Soleil d’un côté et Saturne de l’autre. Le Soleil est censé représenter le père protecteur (le père Solaire) alors que Saturne est plutôt de l’ordre de l’autorité du père, de sa façon d’éduquer. Saturne chez Hitler, nous l’avons vu, est en Lion (signe déjà dominateur) mais surtout en maison X, près du Milieu du Ciel, ce qui montre que son père était très certainement assez disciplinaire dans son éducation mais qu’il a également eu (d’une façon où d’une autre, implicitement où explicitement) une influence sur la vie sociale et la carrière de son fils. Pire encore, Saturne forme un carré (aspect de tension) à la conjonction Vénus/Mars d’Hitler. Vénus maîtrise son ascendant (sa personnalité, sa façon de se comporter aux yeux du monde) et Mars, quant à lui, représente sa capacité d’action. Le père ici a clairement brimé l’enfant en l’empêchant de vivre ses élans. Vénus représente aussi l’amour, il est donc clair que sous l’effet bloquant de Saturne nous en sommes carencés. Pire encore, la Vénus d’Hitler rétrograde, ce qui montre qu’il venait déjà au monde avec un souci karmique concernant les affaires vénusiennes, donc l’amour, mais aussi le domaine artistique vu que Vénus représente aussi cela. Chez Hitler, le domaine créatif deviendra d’ailleurs sa bête noire… Sûrement l’élément crucial à toute une frustration accumulée sur des temps progressifs d’existence. Lorsque son père mourut d’une crise cardiaque, l’enfant sembla être un peu plus libre sur ses capacités d’action. Une liberté qui sera encore bafouée par de multiples leçons Saturniennes à venir…

Sa mère devient donc sa tutrice et le mit en pension où il sera encore une fois présenté comme quelqu’un d’extrêmement intelligent et talentueux, et ce dans plusieurs domaines (rappelez-vous de la fameuse Lune/Jupiter en maison 3) mais aussi instable, marginal et indiscipliné… Nous voyons clairement là l’influence d’Uranus. Uranus a pour but de briser les dogmes et les disciplines, elle est la planète qui s’émancipe de tout et qui cherche à revendiquer sa légitimité mais surtout son individualité non sans une certaine révolte. Uranus (qui au passage, rétrograde aussi sur son thème) forme un aspect de tension au Soleil Taureau d’Hitler et à son Mercure Bélier. Uranus se trouve en plus dans sa maison 12, (maison Neptunienne) ce qui veut dire qu’elle agit en appuyant sur les boutons de son subconscient. Cette configuration de tension me fait clairement penser à des troubles mentaux, non pas de l’ordre de l’idiotie car nous l’avons vu, Hitler était extrêmement intelligent, mais plutôt de l’ordre de la nervosité. Son plan nerveux était très sollicité pour ne pas dire paranoïaque (comme beaucoup de Mercure – Uranus, surtout lorsque l’énergie de Neptune = Maison 12, n’est pas loin). C’est donc avec d’une part, une grande intelligence et discipline, Saturne en 10, Lune en Capricorne, qu’Hitler avança sur son chemin de vie, mais aussi avec des instabilités nerveuses (Uranus) difficilement domptables.

« Il était incontestablement doué, quoique d’un caractère buté. Il avait du mal à se maîtriser, ou passait du moins pour un récalcitrant, autoritaire, voulant toujours avoir le dernier mot, irascible, et il lui était visiblement difficile de se plier au cadre d’une école. Il n’était pas non plus travailleur, car sinon […] il aurait dû parvenir à des résultats bien meilleurs. Hitler n’était pas simplement un dessinateur qui avait un beau brin de crayon, mais il était capable aussi, à l’occasion, de se distinguer dans les matières scientifiques […]. »

— Eduard Huemer, 1923

Un an après, pour une raison qu’on ignore, Adolf Hitler quittera l’école pour en intégrer une nouvelle tout en accumulant encore des résultats scolaires catastrophiques et en ne terminant pas son cursus (Uranus fit encore des siennes). Plus tard, il mènera une vie de bohème en arpentant Vienne, sa vie mondaine et surtout artistique. (Nous voyons bien là l’influence Vénusienne du personnage). Il s’essaiera aux études de musique qu’ils abandonnera là aussi. L’année 1907 sera importante pour lui vu qu’il se présentera à l’examen de l’Académie des beaux arts où il y sera refusé pour travail insuffisant… C’est donc d’échec en échec que la frustration de Saturne à sa Vénus R se fera sentir. Hitler doit absolument comprendre ce qu’essaie implicitement de dire cette fameuse Vénus rétrograde sur ses blocages à répétitions dans le domaine artistique… Tout comme Uranus rétrograde, qui peut, potentiellement, soulever une problématique du génie non réalisé dans d’autres vies. Dur de méditer sur une planète lorsqu’on a pas conscience de ce qui se trame au niveau céleste, surtout lorsque la problématique Karmique est présente…

« J’étais si persuadé du succès que l’annonce de mon échec me frappa comme un coup de foudre dans un ciel clair. »

— Adolf Hitler, Mein Kampf, 1925

L’année 1907 sera d’autant plus capitale qu’en plus de gérer ses échecs artistiques, il devra gérer la mort de sa mère… Episode sûrement traumatique pour un être qui voyait sa mère avec admiration et comme un soutient (Lune – Jupiter = on a souvent une image positive de la mère avec l’influence de Jupiter bien que parfois excessive). Buté et persévérant malgré tout, Adolf Hitler persistera à lutter pour devenir le peintre qu’il a toujours voulu être et restera à Vienne afin d’attendre, en vain, l’espoir d’une ascension… 1908 sera l’année d’un second échec pour les beaux arts. Son indiscipline Uranienne empêche la régularité exigée par ce genre d’école. A la rue et avec peu d’argent en poche, il va néanmoins réussir à combiner pour vendre quelques unes de ses peintures tout en menant une vie marginale (Les Uraniens sont souvent des personnages marginaux). Il commença également à s’intéresser un peu à la politique. Son anti-sémitisme arrivera progressivement par le biais de plusieurs sources et personnes qui titilleront donc son système de croyance. L’axe 3 – 9 représente les croyances à petite et grandes échelles d’un être. La planète qui régit la maison 9 chez Hitler est Mercure. Ce fameux Mercure Bélier opposé à Uranus dont je vous ai parlé plus tôt… Ce fameux côté paranoïaque et cette instabilité nerveuse/mentale qui constitue l’une de ses plus grandes faiblesses… Il était donc clair que les schémas des croyances qu’il aurait sur la vie, le monde, les autres (car la maison 9 représente aussi l’étranger) serait soumis à de potentielles analyses exagérées, violentes et teintées d’un certain délire de persécution. Autant dire que la maison 9 n’est pas le plus beau de ses cadeaux, ni pour lui, ni pour le monde, hélas, la maison 9 est aussi le secteur de vie où se trouve son Noeud Nord (ce vers quoi il doit aller au niveau de sa destinée). C’est donc vers ses croyances et tout ce qui se rapporte à l’étranger qu’il se dirige… Noeud Nord qui en plus est dans le signe du Cancer, montre que le besoin de se sentir en sécurité vis à vis des autres, qu’on va prendre pour des possibles ennemis, est grand…

Plus tard à Munich, Hitler vécu de ses peintures (une Vénus R qu’il a sûrement pris le temps de comprendre, à sa façon, avec le temps et l’expérience, lui permettant donc après moult épreuves de la faire ressortir un peu). Parallèlement, ses croyances continuaient d’être nourries par les livres qu’il lisait et l’intérêt pour la politique se mit à grandir.  Il faut savoir que l’axe des maisons 3 – 9  en astrologie est souvent à l’origine d’une curiosité importante chez un individu qui pourra être redirigée vers des domaines très littéraires philosophes. Il est important pour ce genre de personnes de comprendre l’environnement proche et plus large de l’existence. Pour Hitler, ces périodes-là seront aussi marquantes dans le sens où il sera engagé volontaire durant la première guerre mondiale. Apprécié par ses camarades, il n’en reste pas moins indiscipliné sur certains côtés de son caractère et paradoxalement incroyablement discipliné sur d’autres… Refusant contrairement à ses acolytes, de fréquenter les bordels, de fumer, de boire. Bref, encore une fois, nous voyons l’ambivalence entre ses aspects Uraniens et ses aspects Saturniens.

C’est un événement majeur de guerre où il sera atteint aux yeux, l’empêchant alors de faire ce qu’il adore, lire, écrire, être « informé » (maison 3) où il apprendra par des tiers la situation politique en Allemagne à la fin de la guerre nourrissant chez lui une certaine colère. Avec le temps, Hitler adhérera aux thèses qui mettent en cause les juifs, la gauche et les républicains sur la défaite de l’Allemagne durant ce contexte de l’histoire. C’est donc les Juifs qui vont représenter l’origine de sa psychose,  exerçant sur lui une idéologie latente mais plus qu’évidente qui sera la graine du chaos que nous connaissons tous… La suite de l’histoire, hélas, nous la savons… Les croyances d’Hitler vont constituer le terreau fertile à ses élans destructeurs…  Pour une personne exerçant un tel pouvoir dans un pays, la Lune représente aussi le Peuple, la patrie, symbole même de son nœud nord en maison 9. C’est donc ainsi qu’il défendra sa patrie, avec discipline et dogme… Jupiter, les croyances, seront à l’origine de ce dogme.

 


 

Je vais maintenant parler d’une configuration cruciale, pour ne pas dire déterminante de son destin. En effet, nous pouvons voir sur son thème l’existence d’une figure astrologique particulière, appelée le Yod (Doigt de Dieu).

Cette figure est un triangle relié par deux traits verts (qu’on appelle quinconces). Ce triangle est comme une flèche de direction pointant sur une problématique à comprendre et à résoudre (donc son cas, le Yod pointe vers sa Lune justement). C’est donc à travers ce point de direction que l’être humain portant cette figure sur son thème natal, est amené à se transformer. Cette figure est connue en astrologie pour être hautement karmique, et pour générer beaucoup de tensions, surtout en première partie de vie, (mettant le plus souvent en avant un talent bloqué où non exploité). En seconde partie de vie, et avec l’évolution de l’être humain de par ses expériences, cette figure peut montrer d’incroyables destins… Le où les talents qui étaient jusqu’alors bloqués, se libèrent (au gré des transits planétaires)  et deviennent une arme massive de compétences. Ces individus peuvent ressentir leur Yod comme le symbole d’une importante mission où destinée (en lien aux secteurs concernés, surtout par la planète à la base de cette figure). Cette configuration astrologique a montré dans le cas d’Hitler, l’incroyable charisme et l’excellent orateur qu’il fut pour endoctriner, convaincre et donc arriver jusqu’au pouvoir…

La planète qu’on nomme Apex, cet-à-dire, la planète qui reçoit les deux aspects de tension par les trais verts, est excessivement sollicitée car elle doit gérer des énergies foudroyantes et incompatibles (signes différents, éléments différents et non compatibles etc). Dans le cas d’Hitler, c’est sa conjonction Pluton/Neptune de la maison 8 (la destruction, les élans instinctifs) ainsi que le MC (son destin, la carrière, sa vie publique) qui mettent en tension sa planète apex, qui est cette fameuse Lune de la maison 3. Cette fameuse lune qui représente non seulement son plan émotif, sa sensibilité interne, mais plus loin que cela, tout l’héritage de son enfance, de sa famille voir de ses ancêtres… Une tension considérable qui doit absolument trouver un point de sortie pour être évacuée. Ce point de sortie, lorsqu’on parle de Yod, se retrouve toujours au point opposé à planète. On appelle ça le mi-point, où point d’activation qui sert d’exutoire. Généralement, toute planète importante qui transitera au court de la vie d’un individu ce mi-point, sera à l’origine d’événements majeurs qui feront basculer le destin de cet individu vers une toute autre dimension de sa vie. Une vie souvent radicalement différente de la première partie de l’existence va donc voir le jour.

Sur le thème natal d’Hitler, un élément intéressant se trouvait déjà à ce mi-point, c’est Chiron ! Chiron en astrologie représente la blessure d’un être humain et la capacité de soigner sa blessure en aidant les autres. Cela veut dire que pour trouver un point de sortie à toute la tension que subissait Hitler, il fallait forcément passer par la blessure elle-même, en la vivant encore et encore, d’une façon où d’une autre, ce qui a dû constituer une tension gigantesque chez cet homme qui n’a sûrement pas compris les énergies avec lesquelles il fut venu au monde et avec lesquelles il devait cohabiter. Ce qu’il a trouvé pour soigner sa blessure est l’idéologie sur laquelle il s’est construite… En « aidant » où plutôt en croyant aider son peuple des autres (Chiron en maison 9 = L’extérieur paraît hostile et titille une blessure) il a voulu inconsciemment se guérir lui-même.  Avec Chiron en 9 il y a aussi une blessure d’ascension, une blessure d’élévation (dans son cas, très certainement artistique)… En n’ayant pas pu intégrer de hautes écoles (clairement le symbolisme de la maison 9 qui représente les grandes études), il a trouvé un exutoire d’ascension dans un autre domaine (la politique). En voyant également les juifs comme les ennemis et les responsables de la défaite Allemande durant la première guerre mondiale (Blessure Chiron maison 9) il a cru et ce de façon inconsciente, se soigner et soigner donc sa patrie, Lune (la patrie) opposé à Chiron (le guérisseur). D’ailleurs, comme je vous le disais, ce point d’activation a été réveillé pour lui dans les années 1918 – 1919 par le transit de Pluton qui est justement passé sur son Chiron. Ces années-là ont été déterminantes sur la vie future d’Hitler! En passant sur sa blessure, Pluton a tout détruit, l’a fait plonger dans les abysses de l’enjeu karmique non résolu de cette figure mais aussi de la non-résolution de ses névroses dans sa propre vie personnelle. Pluton sur Chiron a donc était opposé à sa lune, la fameuse planète apex, générant sûrement en lui de grosses angoisses et élans de destructions et vengeances… Une instabilité émotionnelle intense a été activée par ce transit durant cette période, déclenchant ainsi le basculement du destin de la seconde partie de sa vie… Ce basculement sera dans l’énergie de Pluton… Le despotisme et la destruction. Un nouvel homme naît… Adieu l’artiste, bonjour le politicien qui fera payer à tout le monde, le réveil de sa blessure Chironnienne

Dans la continuité de l’horreur qui a été réveillée, Pluton continue son chemin de transit pour se diriger sur le Noeud Nord  d’Hitler (la destinée) , alimentant donc encore et encore l’élan destructeur et dogmatique. La lune noire, l’obsession, arrive elle aussi les années suivantes sur ce fameux Chiron. Bref, tout est présent pour amener Hitler vers une nouvelle existence. Une existence où il s’est cru le messie de tout le mal d’un peuple (reflétant en réalité son propre mal intérieur, ses propres frustrations et souffrances d’enfances ainsi que ses échecs successifs dans le monde artistique), voulant alors débarrasser ce mal en éliminant l’élément extérieur à sa souffrance, ne voyant pas que ce qu’il voyait à l’extérieur n’était que le reflet d’une blessure interne

Durant cette période, le Yod a montré tous ses talents dont on lui vante en astrologie… Mais pour le pire ! Talent à convaincre, talent à rassembler, talent à dominer avec charme et pertinence. Son Yod a été son plus beau cadeau, une arme massive activée et utilisée pour l’horreur…Nous voyons donc là tout le pouvoir de ce genre de figure à l’action. Nous voyons aussi combien les croyances d’un individu, saupoudrés de blessures plus lointaines peuvent construire ce même individu sur des failles si grandes qu’il en perd sa juste mesure de penser et de ressentir. Pourtant, Adolf Hitler était artiste, c’est incontestable, mais il faut croire que l’influence de Chiron et les rétrogradations de ses autres planètes, l’empêchant du coup d’obtenir une ascension dans ce secteur, ont été plus fortes, tout comme la non-compréhension du potentiel que représentait son Yod. Il est clair que d’un point de vue de la destinée, Hitler était amené à aller vers sa maison 9 cancer, et c’est par la planète apex de son Yod, la Lune, qu’il pouvait y aller. Cela signifiait-il pour autant qu’il devait s’y diriger par tout ce chaos et cette destruction mondiale? Où se pouvait-il qu’en guérissant à l’intérieur de lui-même et en comprenant mieux son Yod, il aurait pu exceller au niveau d’une destinée portant davantage sur une expansion artistique ? Telle est tout le questionnement de son thème et l’ambiguïté quant au fait de savoir si la vie d’un être humain est totalement dictée par un destin où si des nuances peuvent contenir ce questionnement… La vie a visiblement encore beaucoup à nous apprendre, au-delà des mystères qu’elle s’amuse à conserver

Pour le reste de son caractère, on a souvent parlé d’Hitler comme un adorateur des sciences ésotériques, ce qui est fortement expliqué par la présence de Pluton et Neptune en maison 8 (la maison liée à ce domaine) Pluton est dans sa maison et peut donc chercher à pousser la transformation de l’individu à travers l’occultisme, Neptune représente justement la connexion à l’invisible et donc un goût pour ces domaines. On a aussi pointé chez Hitler, une possible ambiguïté quant à son identité sexuelle et impuissance mais aussi une pudeur sur le plan relationnel. Il est clair qu’une Vénus Rétrograde n’est nullement en phase avec les sentiments amoureux qu’elle n’a pas encore terminée de comprendre durant l’expérience de ses vies passées. Une Vénus rétrograde demande donc de méditer le sujet durant cette vie afin de mieux  comprendre et résoudre toutes ses défaillances. Cette Vénus est conjointe à Mars dans le signe du Taureau (signe lui-même vénusien). Nous sommes donc clairement dans des énergies féminines, ce qui peut expliquer la rumeur autour de son ambiguïté sexuelle. L’aspect de conjonction entre Vénus et Mars montre normalement un fort potentiel passionnel et sensuel, mais étant au carré de Saturne, on constate que cette passion ne peut être car elle se retrouve du coup, inhibée par la restriction que représente cette planète, ce qui pourrait notamment expliquer les rumeurs quant à ses impuissances (Mars – Saturne sont souvent à l’origine de ce souci) et la pudeur quand au relationnel.

 

Conclusion:

Au-delà de l’horreur de ses actions, Adolf Hitler est avec évidence le reflet d’un artiste / génie frustré et non réalisé, ayant cherché à résoudre et ce de façon totalement inconsciente, les schémas de tension et d’échecs successifs que montre son thème natal. Hélas, dans son cas, la résolution de ses névroses n’ont pu se faire que par l’exploitation négative de son Yod, pouvoir de talent qu’il avait entre les mains. Le Yod qui n’a pas servi pour une expansion artistique a du coup été mis au service d’une expansion dictatoriale générant ainsi le sacrifice inutile de millions de personnes. Du gâchis me diriez-vous ? Je le crains… Cela nous place encore une fois devant la réalité des complexités humaines mais aussi de ses fragilités, là où une fois arrivés à un certain pouvoir, ces êtres si névrosés peuvent constituer l’ennemi premier à l’humanité même…

 

Alexandra,

Astrologie Guidance De Vie ©