Le Taureau, signe vénusien mais pas que…

J’aimerais à travers cet article renouveler un peu la conception astrologique du Taureau et honorer ses qualités en lui associant des divinités  qui – selon moi – lui sont plus correspondantes.

 

Tout d’abord, le Taureau est communément représenté par la planète Vénus et donc au symbolisme de la divinité qu’elle incarne dans la mythologie Romaine (Ahprodite pour les Grecs). Vénus c’est les plaisirs, l’amour, la séduction, le domaine artistique, les échanges, les relations, les contrats (donc le mariage également). mais aussi les sous. Pourtant Vénus gouverne également un autre signe en astrologie, celui de la Balance. Si l’on reste un tant soit peu honnête, nous pouvons admettre que la Balance et le Taureau n’ont pas grand chose en commun si ce n’est l’idée de partager quelques valeurs épicuriennes où toutefois chacun en a des conceptions totalement différentes. La Balance est un signe d’air qui se complaît dans l’harmonie générée par les contacts et l’équilibre que peuvent amener ceux-ci à sa vie. le Taureau est un signe de Terre et donc ancré, qui en appelle à la satisfaction des besoins matériels et corporels. La où la Balance jouit de la beauté de la vie, le taureau féconde directement celle-ci en posant des actes concrets. Lorsque vous pensez au signe de la Balance, visualisez tout simplement la pèriode de la renaissance, avec le taureau, visualisez celle de la préhistoire. A priori, il n’y a pas grand chose en commun.

Je ne remet pas en doute le fait que Vénus s’adapte bien au Taureau dans le sens où elle peut exprimer une sensualité qui plus tard s’enracine dans la matière qu’il représente et lui insuffler la manipulation de cette matière pour en faire ressortir quelque chose d’artistique. Pour autant, Vénus sera à mes yeux toujours plus représentative du signe de la Balance que du  Taureau, car sa façon aérienne et artistique d’honorer l’amour, les relations et le sens même de la beauté dans son symbolisme est plus subtile et raffinée, là où le Taureau est plutôt brute de décoffrage.

Pour moi le Taureau, c’est l’énergie même de l’association des divinités Tellus et Faunus (l’équivalent de Gaïa et Pan pour les Grecs). Ces dieux sont associés à la terre, la fertilité, l’agriculture, les animaux, mais aussi la musique avec pan (ne pas oublier la fameuse flûte de pan, ce qui rejoint le côté artiste de Vénus).  D’ailleurs Pan est à moitié homme, à moitié animal, il représente aussi une certaine virilité (que je retrouve d’ailleurs chez beaucoup d’hommes Taureau, ce qui ne colle pas avec Vénus qui en soi, n’est pas très connue pour être virile…). Pour moi, le Taureau est à la foi Yin et Yang, même si le Yin est sûrement un peu plus prédominant avec la nature aimante et nourricière de Tellus, Gaïa, la Terre mère. Ce signe parle de notre façon de nous relier directement à la planète et au plaisir que l’on tire de cette connexion. Le plaisir de créer, de pro-créer, mettre les mains dans le sol, toucher les plantes, se connecter à notre part d’animalité en acceptant nos besoins corporels, nos besoins de nous relier, de toucher. Pas surprenant d’ailleurs qu’on dit des Taureau qu’il sont assez portés sur les sens, l’odorat, le toucher. Le Taureau c‘est notre façon de nous ” nourrir ” et donc aussi au niveau alimentaire avec le principe même de cultiver, de manger. Le Taureau est tout simplement l’alchimiste de la Terre et des énergies telluriques qui peut être utilisé pour créer (rejoignant encore une fois le symbolisme artistique de Vénus). La créativité du taureau est d’ailleurs plus axée sur le tangible, le concret, c’est pourquoi on pourra trouver pas mal d’artisans, de gens aimant faire par exemple de la poterie, de la création manuelle comme des bijoux, du jardinage, forger des outils, faire un métier en lien à la nourriture, (restauration, agriculture etc). Ce qui doit être honoré doit forcément avoir un lien avec notre toucher et ce que nos mains manipulent directement contrairement à l’énergie de la Balance qui est plus dans l’ordre de l’esprit…

Lorsque l’on pense au Taureau, il faut toujours garder à l’esprit l’image de toute la planète même et la conscience qu’elle incarne. Celle qui vrombit à travers chaque arbre, chaque plante, chaque foret, chaque ruisseau, mais aussi chaque animal qui vit et s’exprime sur ses sols. Alors certes, le Taureau restera toujours associé à la planète Vénus pour le côté créatif qu’il peut aussi avoir et le domaine de l’argent et des possessions matérielles auquel il est associé (encore une façon de se relier au tangible de l’existence lui permettant de se sécuriser), mais n’en porte pas moins les valeurs symboliques des divinités reliées à la terre et qui, en réalité, collent beaucoup mieux à sa représentation.  En pensant au Taureau, nous pourrons donc toujours le relier à ces trois archétypes Vénus (une vénus plus terrienne), Tellus et Faunus (les Dieux de la fertilité et de la Terre même) réunifiés. Cela pourra permettre d’un peu mieux comprendre ce signe et de l’honorer pour tout ce qu’il incarne.

Alexandra,

Astrologie Guidance De Vie ©

Leave a Reply