Planètes et Blessures

En astrologie, il peut être simple de repérer selon la nature de certaines planètes ainsi que de leurs aspects, celles qui indiquent des blessures profondes, souvent à l’origine des attitudes qu’un être humain aura plus tard. Ces planètes sont souvent Uranus, Pluton, Saturne, Neptune et Jupiter.

 

 

Saturne et le rejet/ la carence affective :

Saturne a pour but de brimer, de restreindre, d’inhiber les émotions. Sachant que les émotions et les sentiments sont faits en essence pour circuler, Saturne nous parle toujours d’une vie vécue dans le fait de ne pas s’être senti aimé où assez aimé, voir d’avoir été privé de l’expression de l’amour. Avec cette planète, on peut avoir vécu dans une famille où régnait la froideur, la pudeur et la dureté. Parfois l’environnement familial était soumis à des restrictions frustrations en tout genre, pour ne pas dire une certaine morosité, gravité.

Plus tard, cela peut générer des personnes toujours en quête d’amour, revivant souvent des situations de rejet où se sentant constamment rejeté à tord où à raison. Cela peut aussi générer des personnes complètement coupées de leurs émotions vivant des vies plutôt rangées, obnubilé par le fait de suivre l’héritage ancestral, les traditions, avec une certaine forme de distanciation émotionnelle voir parfois dans certains cas, une constante apathie.

Ces personnes ont besoin d’activer et nourrir la joie et la confiance, mais aussi l’empathie. Privilégier donc toute activité où énergie reliée à l’énergie de Jupiter et Neptune. Saturne quant à lui peut leur servir à la maturité et sagesse émotionnelle.

 

Pluton et la séparation, l’abandon, l’abus: 

Pluton a généralement pour but de prendre où s’agripper à ce qu’il désire. Rappelons-nous du mythe d’Hadès qui kidnappe Persephone pour la faire vivre à ses côtés dans les mondes souterrains. Cela peut donc faire penser à un besoin de se rattacher à quelque chose que souvent nous ne pouvons avoir où craignons de manquer afin de se rassurer. Pluton, qui représente la mort, et donc le principe de fin, met toujours en avant l’idée de séparation et d’abandon à quelque chose. Avec Pluton, on reste, on s’agrippe par peur de lâcher, par psychose, et non par constat de ce qui est juste. Plutôt que d’accepter l’idée qu’une chose nous échappe, on préférera la « kidnapper »  (comme  Hadès) afin de l’obtenir de force. Cela nous rassure…

Lorsque Pluton est blessé, il se venge en revêtant le masque de celui qui abuse et humilie autrui vu qu’il baigne dans les sphères inconscientes et en connaît donc toutes les failles. Pluton parle donc aussi d’humiliation où d’abus en tout genre. Sous des aspects dissonants à Pluton, on a généralement connu dans notre enfance de grandes terreurs inconscientes, des deuils, des peurs que quelqu’un où une situation nous échappe où vivre une routine de vie un peu hors de notre contrôle. On peut avoir vécu des abus, sur-attachements à nos parents où de eux à nous, des emprises (physiques/ psychologiques) des séparations abandons.

Plus tard, cela peut générer des personnes qui vivent tout avec radicalité gardant en elles un profond mélange de peurs et de haine qui n’ont pas été évacuées. Souvent elles vont abuser d’autres personnes pour ne plus se faire abuser elles-mêmes où au contraire, revivre des situations où on abusera d’elles. Souvent ces personnes vont s’attacher à des personnes où des situations qui les font souffrir où qui leur rappellent inconsciemment cette peur d’abandon et de séparation qu’elles ont vécues.

Ces personnes ont besoin d’activer et nourrir la joie et l’optimisme. Privilégier donc toute activité où énergie reliée à l’énergie de Jupiter, mais aussi le détachement donc Uranus. Pluton quant à lui peut leur servir à utiliser leur force et capacité de régénération pour des domaines sportifs, combatifs où d’aide à l’autre comme tout ce qui est thérapies, psychologies.

 

Neptune et la désillusion/ la trahison :

Avec Neptune, rien n’est jamais clair. Cette planète a pour but de laisser dans le doute et du coup nourrir les projections de tout ce qu’elle peut toucher. Neptune pousse à ne voir que le meilleur des autres, et donc en attendre aussi le meilleur, ce qui pousse à être déçu lorsque l’autre ne correspond pas à nos attentes. Le résultat est donc l’impression que l’autre trahi le tableau que l’on a peint sur lui. Avec Neptune, c’est l’hyper-sensibilité qui amène à une exagération positive d’une situation d’une personne. Avec cette planète, on peut avoir idéalisé un parent, une situation, et avoir l’impression que ce parent où cette situation a trahi, désabusé les idéalisations qu’on avait sur lui/elle. La déception peut être grande d’où le fait que cela est vécue comme une trahison. Parfois nous avons vu aussi des parents subir quelque chose où être victime de quelque chose, se sacrifier où au contraire être dépendant de quelque chose, drogue, alcool, médicament.

Plus tard, cela peut générer des personnes qui vont toujours chercher à retrouver ce paradis originel dans les attentes qu’elles ont sur les autres où sur une situation, revivant du coup toujours une forme de trahison où de désillusion lorsque l’autre ne se comporte pas de la façon adéquate à leurs attentes. Parfois, cela pourra être ces mêmes personnes qui deviennent malhonnête envers les autres à force de laisser planer une projection sur les rapports plutôt qu’une réelle contemplation de ce qu’ils sont. Syndrome du traître où du trahis, de la peur de décevoird’être déçu, ces personnes vaguerons constamment dans le désir de se sacrifier pour convenir à l’autre et de croire que l’autre et ses comportements justifient n’importe quelle acceptation de leur part. Parfois cela peut aussi les amener à tomber dans des fantasmes et donc idéologies de vies, perdant ainsi la notion des limites et des réalités.

Ces personnes ont besoin d’activer et nourrir l’ancrage, le rapport à la matière et la juste mesure. Privilégier donc toute activité où énergie reliée à la planète Saturne. Neptune quant à elle peut aider pour des inspirations artistiques où des participations dans le cadre de causes nobles à défendre où dans le cadre de soins à l’autre (médecine, thérapies)

 

Uranus et le manque de repère, de discipline :

Si Saturne a pour but de poser des limites, Uranus a pour but de les détruire. Avec cette planète, il n’y a rien qui soit stable, ancré et rassurant. Tout est nerveux, volatile et changeant. Uranus nous parle donc de vies vécues marginalement, de différences qui n’ont pas été acceptées où tout simplement de parents distants, géographiquement où psychologiquement, voir marginaux, non-concernés, ayant donné l’impression que nous étions livré à soi-même, sans aucuns repères pour se situer dans notre construction identitaire. On peut avoir vécu dans des situations soumises à des changements brusques, des accidents, des imprévus,  des comportements volatiles et imprévisibles, à des vies qui ne nous rassuraient pas.

Cela peut générer plus tard, des attitudes rebelles et imprévisibles, une difficulté à savoir comment se comporter, à suivre les limites les lois. Un besoin de provoquer et de se différencier constamment des autres. Les rapports peuvent se créer sur des embrasements soudains et se rompre tout aussi soudainement sans rien qui ne les tiennent. La difficulté à savoir qui l’on est et savoir se positionner au sein d’une société peut être difficile tant le besoin de liberté et d’affranchissement est grand. Dans certains cas, des personnes peuvent devenir délinquantes et défier constamment toute forme d’autorité en commettant des actes illégaux.

Ces personnes ont besoin de retrouver des repères  (re PERE et donc souvent le père aussi où une figure masculine d’autorité en qui elles peuvent avoir confiance) et une forme de discipline identitaire. Cultiver donc des activités et énergies reliées à la planète Saturne mais aussi Jupiter. Uranus peut servir pour innover, créer différemment, défendre des projets, des opprimés, des causes/révolutions.

 

Jupiter et son paradoxe…

Jupiter est paradoxale car elle peur amener tout comme Uranus un manque de limites et de repère vu qu’elle représente tout ce qui est excessif mais aussi un problème de croyances. On peut la retrouver chez des gens où régnait la domination de croyances particulière, notamment religieuse, historique, avec tout le poids que cela peut comporter, On peut aussi retrouver des gens ayant vécu des vies avec abondance avec donc l’habitude à ce qu’ils soient gâtés, leur faisant ainsi penser qu’une vie était d’obtenir n’importe quoi à n’importe quel moment. D’une façon plus globale, Jupiter parle de justice et donc d’injustice… On peut avoir eu l’impression que des choses injustes se sont passés dans notre enfance où dans l’éducation reçue, que celle-ci à été faîte que d’arrogance et de supériorité plutôt que d’amour, où au contraire que d’amour en excès sans limites. Que notre parent ai davantage été un copain qu’un parent par exemple.

Jupiter peut donc parler de plusieurs cas de figures mais ce qui en ressort le plus souvent est un sentiment d’injustice envers quelque chose, quelqu’un où la vie même. Cela peut générer plus tard des personnes qui combattent les injustices justement où qui ne supportent pas toute forme d’injustice. Cela peut donner aussi des comportements hautains et capricieux qui ne supportent pas la moindre frustration où lorsqu’une situation de vie ne leur donne pas l’abondance Jupitérienne à laquelle ils ont été habitués étant petits. Syndrome de l’enfant pourri gâté par exemple. Parfois cela donnera des gens très croyants, voir enfermés dans leur croyances où cherchant justement à s’extirper d’un environnement religieux oppressant.

Ces personnes ont besoin de retrouver plus d’humilité et de juste mesure, donc se nourrir de l’énergie et d’activités en lien à Saturne mais aussi Uranus pour briser les croyances ancrées et s’ouvrir l’esprit convenablement. Jupiter peut aider pour guider, amuser, faire régner la justice

 

Alexandra,

Astrologie Guidance De Vie ©

Leave a Reply